L'album "Ellington On The Air" du Louis Sclavis Sextet est de retour !

L'album "Ellington On The Air" du Louis Sclavis Sextet est de retour !
94x50_ellington4.jpg

L'album Django d’or "Ellington On The Air" du Louis Sclavis Sextet va être réédité

Sacré Django d’or du « Meilleur disque de jazz français de l’année » en 1993, l’album Ellington On The Air du Louis Sclavis Sextet est aujourd’hui introuvable.  Le label Ouch ! Records, créé par le saxophoniste Lyonnais Lionel Martin, a décidé de le rééditer en vinyle, à l’automne 2016.

Voulu comme une suite à son hommage à Duke Ellington au Festival de Jazz de Paris, le disque est enregistré en 1991 à Yerres. Louis Sclavis y est entouré de : Yves Robert (trombone), Dominique Pifarély (violons acoustique & électrique), François Raulin (piano, claviers), Bruno Chevillon (contrebasse) et Francis Lassus (batterie).

"Ellington on the air est beaucoup plus qu’un simple hommage à Duke Ellington : c’est une véritable recréation. Comme Louis Sclavis le rappelle lui-même : Ni parodie, ni embaumement, mais présence, point de départ, fil conducteur, inspirateur. Jamais les thèmes d’Ellington n’avaient été aussi intelligemment encadrés et paradoxalement libérés de la pesanteur stylistique dans laquelle on voudrait parfois les cantonner. L’hommage de six grands musiciens à l’oeuvre d’un énorme compositeur." Pascal Kober - Jazz Hot.

 

Louis Sclavis

Louis Sclavis, commence l’apprentissage de la clarinette à l’âge de 10 ans au conservatoire de Lyon.

Il débute sa carrière professionnelle en 1975, au sein du Workshop de Lyon où il collabore notamment avec Colette Magny.

Au début des années 1980, Louis Sclavis joue dans le quartet d'Henri Texier, la compagnie Lubat, le Brotherhood of Breathde Chris Mac Gregor,  avec Michel Portal et des musiciens européens tel que Tony Oxley, Evan Parker, Peter Brotzman, Enrico Rava, Thomas Stanko…

Il commence en 1984 à former ses propres groupes, trio, quartet, sextet, avec lesquels il enregistre pour différents labels comme Label Bleu, ENJA, FMP et surtout ECM.

Le Prix Django Reinhardt du « meilleur musicien de jazz français » lui est attribué en 1988.

En 1989, il obtient avec son quartet le premier prix de la Biennal de Barcelona décerné au meilleur créateur européen puis reçoit le British Jazz Award du meilleur artiste étranger en 1991.

Avant d’obtenir en 1993, le Django d’or du Meilleur disque de Jazz français » pour Ellington On The Air.

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Jazz Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios