Découvrez l’Histoire derrière "Strange Fruit" de Billie Holiday

Découvrez l’Histoire derrière "Strange Fruit" de Billie Holiday
94x50_billie_holiday_0001_original.jpg

En 1999, Time Magazine décrète que Strange Fruit est la plus grande chanson du XXe siècle.

Si Strange Fruit est LA chanson de Billie Holiday, elle n’a pas été écrite pour elle. A l’origine, Strange Fruit est un poème « Bitter Fruit » publié au début en 1937 par Abe Meerpool, professeur d’un lycée du Bronx, dans un bulletin syndical des enseignants new-yorkais. Ce poème lui a été inspiré par une photo ou deux jeunes hommes noirs se font lyncher dans l’Indiana. Il met lui-même son texte en musique et on le reprend régulièrement dans les meetings politiques. Sa « chanson » parvient aux oreilles de Barney Josephson, qui vient d'ouvrir le Cafe Society ou se produit Billie.

Quand Lewis Allen (pseudonyme d’Abe Meerpool ) présente cette ébauche de chanson à Billie Holiday, la chanteuse déjà connue à l’époque, hésita longuement avant de l’interpréter, le titre se démarquant fortement de son répertoire habituel. Mais très vite, elle comprit que la chanson mettait en musique toute l’injustice qui avait tué son père (il est mort d'une pneumonie après que plusieurs hôpitaux du sud ségrégationniste aient refusé de le soigner). Elle l’enregistre une première fois au printemps 1939, sur le label Commodore alors qu’elle avait un contrat chez Columbia,mais la maison de disque n’a pas voulu prendre de risque.

Strange fruit devient vite un grand succès, mais  un succès gênant. Le sud ségrégationniste est encore très influent au sein des partis politiques et des médias, ce qui fait que les radios ne diffusent pas le titre. Mais le bouche-à-oreille va faire circuler l’information et va attirer énormément de monde au Cafe Society. Les années 40 et 50 sont difficiles, certains clubs refusent qu'on joue Strange Fruit, la chanteuse est même obligée de l'imposer contractuellement. Certains soir, elle se plaint des serveurs qui font volontairement tinter leur caisse enregistreuse pendant toute la durée de la chanson.

Pour le mouvement des droits civiques, Strange Fruit, eut un effet comparable au refus de Rosa Parks de céder sa place à un blanc dans un bus, le 1er décembre 1955. Aucune autre chanson n’est aussi intimement liée au combat politique des Noirs pour l’égalité.

Bien que ce morceau fasse partie intégrante de l’histoire de la musique américaine et qu’il reste très apprécié du public, il n’est que rarement interprété. Pour beaucoup, son interprétation par Billie Holiday, est jugée déstabilisante, voir douloureuse à entendre. Pour un chanteur, interpréter ce morceau est une véritable épreuve car la version de Billie Holiday est restée dans tous les esprits.

Billie Holiday est décédée le 17 juillet 1959.

En 1999, Time Magazine décrète que Strange Fruit est la plus grande chanson du XXe siècle.

 

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Jazz Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios