Mildred Bailey, celle qui vivait dans l'ombre de Billie Holiday

Mildred Bailey, celle qui vivait dans l'ombre de Billie Holiday

«Mildred Bailey, était une bien meilleure chanteuse que Billie." avait déclaré le pianiste Teddy Wilson

Le pianiste Teddy Wilson, qui a collaboré avec Billie Holiday et Mildred Bailey dans les années 30, avait déclaré qu'il trouvait que Bailey était une meilleure chanteuse que Holiday. 

Alors, pourquoi est-ce qu'aujourd'hui le nom de Mildred Bailey est inconnu de tant de gens alors que Billie Holiday est reconnue mondialement comme une légende du jazz ? 

Les deux chanteuses partagent une liste de points communs qui commence par l'importance et l'influence de Bessie Smith sur leur musique. Chacune d'elles a enregistré plus de 200 morceaux, elles ont partagé le même producteur et ami en la personne de John Hammond et ont travaillé avec les plus grands musiciens de jazz de leur temps. 

Malheureusement, elles partageaient également des points communs sur les aspects négatifs de leurs vies; les deux femmes se sont battus contre des démons différents : la drogue et le racisme pour Billie Holiday, et la nourriture et le diabète pour Mildred Bailey. Les deux femmes sont décédées pauvres alors qu'elles étaient dans leur quarantaine. 

Bailey luttait contre l’obésité, mais était douée d’une oreille de musicien, elle comprenait les rythmiquse et avait un timbre ensoleillé et optimiste qui frissonnait avec un vibrato doux et chatoyant sur des notes aiguës.

Elle expliquait : 

Les partitions étaient difficiles à retenir et à comprendre. Un morceau devait être mémorisé]à partir d'un enregistrement. Je ne pouvais jamais atteindre les notes exactes d'une chanson, alors j'avais l'habitude de trouver la meilleure façon de la chanter en douceur. Parfois je pensais comment un air aurait pu être improvisé si le compositeur avait changé certaines parties ... et j'essayais de le chanter à ma manière. Cela est resté comme ça au fil des ans, et avant que je puisse corriger cela ... j'ai découvert que le public appelait ça le swing et qu'il aimait ça.

 

Mildred Rinker est née à Tekoa, Washington, et a grandi dans la réserve Cœur d’Alene dans le nord-ouest de l’Idaho. Elle a épousé et divorcé de Ted Bailey, mais a gardé son nom de famille.

Lorsqu'elle rejoint Paul Whiteman en 1929, elle devient l'une des premières femmes à chanter avec un big band. Bailey et son deuxième mari, le vibraphoniste Red Norvo, sont devenus un couple de célébrités populaire, surnommé affectueusement «M. et Mme Swing". 

Les plus grands succès de Bailey sont Please Be Kind et Says My Heart, ses deux collaborations avec Norvo ainsi que Darn That Dream (avec Benny Goodman & His Orchestra), Small Fry, Trust In Me, Never In A Million Years et sa chanson phare, Rockin 'Chair.

Hélas, l'industrie de la musique a canonisé Holiday mais en grande partie oublié et mis de côté le talent de Bailey. Mildred Bailey appartient à l'Histoire de la musique et a contribué à la naissance et au modelage du swing. 

 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Jazz Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios