Jazz in Marciac sous haute surveillance

Jazz in Marciac sous haute surveillance
94x50_870x489_jazz-marc.jpg

Le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve et la ministre de la Culture Audrey Azoulay, sont attendus cette après-midi à Marciac.

En raison de l’état d’urgence, la sécurité a été fortement renforcée au festival Jazz in Marciac qui commence ce soir et s’étend sur deux semaines, où près de 250 000 visiteurs sont attendus. Le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve se rendra à Marciac cette après-midi en compagnie de la ministre de la Culture Audrey Azoulay, pour contrôler les dispositifs de sécurité mis en place.

Le préfet du Gers avait déjà pris ses dispositions après l’attentat de Nice en interdisant le vol de drone pendant toute la durée du festival, du 29 juillet au 15 août  "considérant la gravité de la menace terroriste sur le territoire national à la suite des attentats perpétrés en France qui ont conduit le gouvernement à déclarer l'état d'urgence".

Des dispositions spécifiques vont dont être appliquées au festival, avec une présence soutenue des forces de l'ordre autour des lieux phares du festival :  la place principale, ainsi que le chapiteau et ses annexes. Des vigiles seront également chargés de la fouille et de la détection d’objets illicites.

Le festival restera avant tout un moment de fête, le président Jean-Louis Guilhaumon veut insuffler un esprit de fête au festival dans "la période que nous vivons". "Je n'organise pas un festival sécurité mais un festival de musique"

Pour retrouver toutes les informations sur le festival Jazz in Marciac, rendez vous sur le site officiel



En ce moment sur Jazz Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios