Un coffret et un "live" inédit réveillent le souvenir de Didier Lockwood

Un coffret et un "live" inédit réveillent le souvenir de Didier Lockwood

18 mois après sa mort, le virtuose reste inoubliable

C'était le 18 février 2018, Didier Lockwood nous quittait à l'âge de 62 ans d'une crise cardiaque
Dix-huit mois après sa mort un coffret et un live inédit évoquent le souvenir du violoniste de jazz. 
Fruit de cette initiative : un coffret de deux disques et un DVD, Le jeune homme au violon, permet de partir à la découverte des diverses facettes de cet héritier de Stéphane Grappelli. Le deuxième quant à lui offre de découvrir le Lockwood plus acoustique et proche d'un jazz issu de la tradition, avec de grands extraits de deux disques qu'il enregistra à New York à dix ans d'intervalle en 1985 et 95 avec des musiciens d'outre-Atlantique. Et rappelle également la formation d'un quartette réputé composé de Jean-Marie Ecay, Laurent Vernerey et Loïc Pontieux.

Ce coffret renferme également un livret rassemblant soixante témoignages de proches. "J'ai demandé aux musiciens qui ont été proches de lui pendant la période de notre collaboration, mais aussi d'autres ayant travaillé avec lui après, d'écrire quelque chose", explique Jean-Marc Salhani.

Un autre album, intitulé "The unique concert", restitue la musique inédite d'un concert datant du 1er novembre 1980 au Théâtre de la Ville donné par cinq musiciens réunis exceptionnellement pour la circonstance. Il sortira le 1er novembre prochain.

Ce concert représentera la seule occasion pour Lockwood, alors jeune loup de 24 ans, de "croiser le fer" avec le guitariste anglais Allan Holdsworth. 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Jazz Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios