Austin Brown, 85 Trailer

Austin Brown, 85 Trailer
94x50_austin-brown-85-trailer.jpg

Une trouvaille du blog mysoul, à retrouver en intégralité sur www.mysoul.fr

Sur mysoul, je fus parmi les toutes premières à attirer l'attention sur Austin Brown, alors que sa carrière dans la musique n'était qu'à un stade embryonnaire. Tout simplement parce que je suis convaincue que ce musicien de 25 ans, que nous n'avons pas franchement vu venir, représente une certaine idée d'une nouvelle génération Pop américaine, fraîche, conquérante et pleine de zèle. Mais qu'il est aussi, pour l'exceptionnelle dynastie musicale dont il est issu, l'incarnation de ce second souffle si longtemps recherché. Si le patronyme d'Austin Brown ne trahit rien de ses illustres origines, son visage, sa gestuelle, sa voix de fausset, tout en lui atteste que c'est bel et bien du sang Jackson qui coule dans ses veines.

Épaulé par le producteur Rodney Jerkins, cela fait maintenant de longs mois qu'Austin peaufine sa copie, lui qui nous fait languir depuis la mise en ligne de son single "Target Practice". Alors que la sortie de son premier EP aurait été programmée au mois d'Août, le voici qui vient de lancer non pas un clip, mais un trailer, annonçant la sortie prochaine de son premier album, "85". Une bande annonce, en voila une démarche inédite pour un lancement d'album ! Mais il faut dire que ce disque là semble avoir été conçu comme un blockbuster, une véritable machine de guerre, dont l'objectif serait de positionner Austin Brown sur l'échiquier familial, juste entre la reine Janet (sa tante) et évidemment, le Roi Michael.

Pour se faire, c'est le réalisateur Tom DeSanto (producteur des films Transformers et X-Men, histoire de re-situer le personnage) qui a été recruté et qui a été chargé d'offrir à l'artiste, à grand renfort d'effets spéciaux, l'univers visuel qui lui permettrait d'exprimer au mieux ses talents d'entertainer. Puisque c'est dans ses gènes, c'est finalement ainsi qu'Austin, qui se targue pourtant d'être avant tout un instrumentiste, se présentera au monde. Dans une sorte de remake de Moonwalker, avec quelques incursions futuristes à la "Doesn't Really Matter". Certes, j'aurais aimé le voir jouer de la batterie, du piano ou de la guitare, mais j'ai la vague impression que tout ceci ne devrait plus tarder à arriver, alors armons-nous de patience.

Car oui, l'album "85", année de naissance d'Austin Brown, sera un disque sur lequel le jeune homme nous promet avoir accordé une grande place à l'instrumentation. Fan des Beach Boys et d'Earth Wind & Fire, il se dit féru d'harmonies vocales et de grandes mélodies à la George Michael. Le programme est vaste, et devrait nous permettre de le voir s'échapper d'un registre dont il possède bel et bien la légitimité, mais qui est déjà assez encombré par les Ne-Yo, Chris Brown et autres émules du Roi de la Pop.

Retrouvez l'actualité d'Austin Brown sur son site officiel, sa fanpage Facebook et son Twitter.

Retrouvez l'intégralité de cet article sur www.mysoul.fr



1 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Jazz Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios