Jill Scott feat Anthony Hamilton - So In Love

Jill Scott feat Anthony Hamilton - So In Love
94x50_jill-scott-feat-anthony-hamilton-so-in-love.jpg

Une trouvaille du blog mysoul, à retrouver en intégralité sur www.mysoul.fr

Comme nous vous l'expliquions au mois d'avril dernier, pour cause de changement de maison de disques, l'été 2011 sera marqué par la sortie quasi simultanée de deux albums de la chanteuse Jill Scott. D'un côté, son ancien label, l'indépendant Hidden Beach Records, publiera à une date encore indéterminée dans le courant de l'été une compilation d'une dizaine d'inédits, des titres rares datant pour certains de la période d'enregistrement du premier album de l'artiste, "Who Is Jill Scott ?", paru à l'aube des années 2000. Mais pour l'heure, c'est son arrivée sur la major Warner Music que Jill Scott célèbre, avec la sortie de son quatrième album studio, "The Light Of The Sun", fixée elle au 28 juin prochain.

Et là, changement radical d'image pour notre Soul woman de luxe, qui, comme Marsha Ambrosius avant elle, s'affiche totalement métamorphosée sur la photo de couverture de ce nouvel opus. Tunique rouge flamboyante, slim noir, silhouette affinée, la Jill Scott 2011 est transfigurée. Comme si elle était tombée dans une fontaine de jouvence, celle qui a aussi entamé une carrière de comédienne au milieu des années 2000 (elle a notamment tenu le premier rôle de la série "The No. 1 Ladies' Detective Agency" produite par Anthony Minghella et Sydney Pollack) serait aujourd'hui, à près de 40 ans, totalement galvanisée par cette ouverture à d'autres champs d'expression artistique. C'est en tout cas ce que laissait entendre le producteur principal de son nouvel album, JR Hutson, lors d'une entrevue avec le site spécialisé Hit Quarters (référence de l'industrie musicale américaine) réalisée en 2010.

Ce qui rassure cependant, c'est que si mutation il y a, elle se fera vraisemblablement en douceur, puisque dans le clip de son duo avec Anthony Hamilton, qui fait office de premier single officiel de l'album "The Light Of The Sun", on retrouve Jill peu ou prou telle que nous l'avions quittée. Une diva Soul d'une classe indéniable, mais qui a su garder son authenticité sans tenter de se positionner dans la cour des sirènes R&B. Cette Jill Scott là serait plutôt de la trempe d'une Anita Baker, et avec son complice Anthony Hamilton, au timbre de velours, c'est un duo de Soul majuscule qui nous est offert. Le genre de titre qui s'inscrit dans la plus pure tradition du genre, à son âge d'or (ère 60's et 70's).

Avec le duo Dre & Vidal ("Don't You Forget It" de Glenn Lewis, "Butterflies" de Michael Jackson) et Warryn Campbell (Mary Mary, Angie Stone, Alicia Keys) également aux commandes de "The Music Of The Sun", et la présence du vétéran Doug E. Fresh sur un titre, on a effectivement une petite idée de l'orientation qui sera donnée à ce quatrième opus, qui devrait sans surprise nous épargner les veines tentatives de jeunisme que l'artwork de l'album laissent pourtant subodorer. Nous voilà rassurés.

Retrouvez l'actualité de Jill Scott sur site officiel, sa fanpage Facebook et sur Twitter.

 

Retrouvez l'intégralité de cet article sur www.mysoul.fr



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Jazz Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios