Buena Vista Social Club : Adios, Hasta Sempre !

Buena Vista Social Club : Adios, Hasta Sempre !

Un documentaire émouvant rendant hommage à la musique cubaine, en salle aujourd'hui

Cinquante années après la fermeture de la mythique boite de nuit de Cuba “Buena Vista Social Club », située « Calle 41 » de La Havane, Nick Gold de la maison de disques World Circuit et Ry Cooder, guitariste américain, décidèrent de fonder un projet musical. L’idée étant de réunir les musiciens cubains « soneros » des années 30, 40 et 50. Le sonero désigne dans la musique latine, un chanteur capable d’improviser.

BUENA VISTA SOCIAL CLUB, PREMIER ALBUM

Enregistré en 1996, l’album du groupe nommé donc Buena Vista Social Club, connut un véritable succès, si bien qu’ils furent sollicités à se produire à Amsterdam et à New York à la fin des années 90. On peut dire que l’engouement pour les musiques cubaines et leur renommées internationales sont dues aux performances du Buena Vista Social Club, devenu une véritable référence dans le milieu. 

BUENA VISTA SOCIAL CLUB, LE FILM

Au printemps 1998, Ry Cooder retourne à Cuba pour y enregistrer un disque avec Ibrahim Ferrer et tous les musiciens qui avaient participé au premier album. Cette fois, le réalisateur allemand Wim Wenders, un vieux complice de Ry Cooder, l'accompagne, avec une petite équipe de tournage. Parti au départ pour deux semaines, Wim Wenders va réaliser son film pendant un an. Le reportage alterne extraits de concerts, séances d'enregistrement dans les studios de la maison de disques Egrem de Cuba, et interviews des musiciens, chez eux ou en extérieur. Ceux-ci n'apparaissent pas comme des stars, mais comme des gens normaux, touchants, ou de simples touristes. Buena Vista Social Club, le film, a inspiré en 2000 « Calle 54 », réalisé par Fernando Trueba.

BUENA VISTA SOCIAL CLUB : ADIOS, HASTA SEMPRE !

Après un disque d’inédits ressorti des archives et une tournée d’adieu, le documentaire « Buena Vista Social Club : Adios, Hasta Sempre ! » sort en salle aujourd’hui, mercredi 26 juillet. Seize ans après, la réalisatrice a cherché à savoir ce que les musiciens étaient devenus. Entre temps, Fidel Castro est mort, tout comme Compay Segundo et d'autres musiciens cubains qui étaient au centre du film de Wenders. En compagnie de cinq musiciens du groupe original, Lucy Walker revient sur cette histoire extraordinaire et sur l'impact qu'elle a eu à Cuba. Elle se rend également à l'endroit où se tenait le fameux club où jouaient les musiciens et tente d'analyser l'évolution du pays durant ces années.

L’occasion de vivre leur dernière tournée et de réécouter leurs tubes plus mémorables les uns que les autres !

 

Bande annonce de « Buena Vista Social Club : Adios, Hasta Sempre ! » réalisé par Lucy Walker :

 

Et en cadeau, l’album complet de Buena Vista Social Club :


Tags :

0 commentaire

Laisser un commentaire
  1. Pas encore de commentaire, soyez le premier.

Afficher les commentaires précédents »

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)
ECOUTEZ ICI   

La Musique revient vite...

En direct sur Jazz Radio

Jazz Unlimited
  Se Connecter - Créer un compte | Webradios