La Chambre des représentants américaine distingue « Kind of Blue » de Miles Davis

La Chambre des représentants américaine distingue « Kind of Blue » de Miles Davis
94x50_la-chambre-des-representants-americaine-distingue-kind-of-blue-de-miles-davis-160.jpg

Pour son 50ème anniversaire, ce mythique album est salué pour sa « contribution unique au jazz américain ».

  Cinquante ans après que Miles Davis, la légende du jazz, ait enregistré « Kind of Blue », la Chambre des représentants américains a décidé hier de distinguer par un vote cet album remarquable. En effet, elle a voté une résolution saluant sa « contribution unique au jazz américain ». Dans l’univers musical, « Kind of Blue » est considéré comme un véritable mythe. Il a d’ailleurs été classé cette année au 12ème rang des 500 plus grands albums de tous les temps et de tous les styles de musique par le magazine Rolling Stone. Cet album a été enregistré au printemps 1959 à New York. Davis, déjà âgé de 32 ans, n’en était pas à son coup d’essai et faisait déjà figure d’étoile montante dans le monde du jazz. Il avait en effet déjà eu l’occasion de travailler avec notamment Charlie Parker, Dizzy Gillespie, Billie Holiday… Pour ce nouvel album, Davis réussit l’exploit de rassembler quelques-uns des plus grands génies du jazz dans une ancienne église, la Columbia au 30th Street Studio. Il collabore ici avec les saxophonistes John Coltrane et Julian « Cannonball » Adderley, avec les pianistes Bill Evans et Wynton Kelly, le bassiste Paul Chambers et le batteur Jimmy Cobb, seul survivant parmi les musiciens qui ont participé à l'enregistrement de cet album. Columbia Records avait sorti l’album en août 1959. Bien que ne comportant que quelques morceaux et ne durant que 37 minutes, il est aujourd’hui considéré comme un opus culte pour l’ensemble des professionnels mais aussi des amateurs. Il a d’ailleurs influencé bien plus que la seule musique jazz (de Herbie Hancock à Chick Corea), touchant aussi bien la sphère rock (Carlos Santana, Allman Brothers, Pink Floyd…) que la planète rap (Q-Tip…). La distinction décernée hier à « Kind of Blue » par la Chambre des représentants américaine semble donc être un juste retour des choses. Réaffirmant que le jazz est un « trésor national », la résolution « encourage le gouvernement américain à prendre toutes les mesures nécessaires pour préserver et faire progresser » le jazz. Elle insiste également pour qu’une copie de cette résolution soit envoyée à la maison de disque Columbia Records qui avait édité l’album à l’époque. Preuve de l’importance accordée à la culture, ce texte a été approuvé à 409 voix contre 0. Miles Davis était un des plus grands trompettistes de l'histoire du jazz. Il était renommé pour avoir métamorphosé son jazz cool en fusion et d'autres formes expérimentales. Avec cette résolution, il est alors plus que jamais mis sur un véritable piédestal musical. « Kind of Blue » - Columbia Records

0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Jazz Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios