ANITA O'DAY

ANITA O'DAY

  
Née Anita Belle Cotton à Chicago, le 19 septembre 1919, Anita O’Day débute sa carrière de chanteuse encore adolescente. Elle change alors son nom et commence dès les années 30 à chanter dans le club de jazz The Off-Beat : un club populaire fréquenté par de prestigieux musiciens tel que le leader et batteur Gene Krupa. En 1941, elle rejoint le groupe de Gene Krupa, tout comme le trompettiste Roy Eldridge.
O’Day et Eldridge avait une bonne alchimie sur scène et leur duo « Let Me Off Uptown » se vendra a plus d’un million de copies, boostant ainsi la popularité du groupe de Krupa. Cette même année, le magazine Down Beat nomma O’day « Nouvelle Star  de l’année » et en 1942 elle fut sélectionnée parmi les 5 meilleurs chanteuses de big band.
A la fin des années 40, O’Day se retrouve seule. Elle fait équipe avec le batteur John Poole avec qui elle jouera les 32 années qui suivent. Son album « Anita » qu’elle enregistre sur le label Verve de Norman Granz pousse sa carrière à un autre niveau. Elle commence à se produire dans des festivals et des concerts avec des musiciens aussi prestigieux que Louis Armstrong, Dinah Washington, George Shearing et Thelonious Monk. O’Day a également fait une apparition dans le documentaire « Jazz On a Summer Day », qui lui permit d’acquérir le statut de star internationale.
 
Dans les années 60 Anita continue de partir en tournée et d’enregistrer alors qu’elle sombre dans la drogue. En 1969, elle échappe à la dose fatale. Elle arrive tout de même à vaincre son addiction et à se remettre au travail. En 1981, elle publie son autobiographie « High Times, Hard Times » dans lequel elle se livre sans retenue, notamment sur son addiction à la drogue.
 
Elle meurt en 2006, laissant à l'âge de 87 ans un héritage colossal et un dernier album, Indestructible.
 
DISCOGRAPHIE
 
 Let me off uptown ( avec Gene Krupa, 1941 )
And her tears flowed like wine ( avec Stan Kenton 1944, très grand succès, plus d'un million et demi de disques vendus ).
This is Anita (1956)
Them There Eyes (1956)
Pick Yourself Up (Verve, 1956)
Sings the Most (avec Oscar Peterson, 1957)
Sings the winners (1958)
Cool Heat (avec Jimmy Giuffre, 1959)
Incomparable (Verve, 1960)
Don't explain (1961)
Time for Two ( avec Cal Tjader, 1962 )
Fly me to the moon (1966)
Blue Skies (1979)
In a mellow tone (1989)
 

 


Tags :
anita-o-day

1 commentaire

Laisser un commentaire
  1. aybtsel5 03/09/2012 22:23:12

    super j'ai trouve l'artiste que je voulais anita grande artiste mercide nous l'avoir passe sur votre radio

Afficher les commentaires précédents »

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)
ECOUTEZ ICI   

La Musique revient vite...

En direct sur Jazz Radio

Jazz Club
  Se Connecter - Créer un compte | Webradios