Disparition de la "reine du blues"

Disparition de la "reine du blues"
94x50_disparition-de-la-reine-du-blues-160.jpg

Koko Taylor est décédée mercredi 3 juin, des suites d'une opération.

Koko Taylor surnommée « la reine du blues » est décédée mercredi 3 juin, à l’âge de 80 ans des suites d’une opération. De son vrai nom Cora Walton, Koko devait son surnom à sa passion pour le chocolat. Elle débute sa carrière en 1952 à Chicago. A son arrivée, sans un sou en poche, Koko n’a pas d’autres solutions que de faire des ménages le jour et chanter dans les clubs de blues la nuit. C’est en 1963, dans l’un de ces clubs, que la diva se fait remarquer par le compositeur Willie Dixon, admiratif de sa technique vocale. Le musicien l’aide à signer son premier contrat dans une maison de disque. A partir de ce moment là, sa carrière décolle. Ses tubes "Wang Dang Doodle" (1968) ; "I got what it takes" (1975) ; "What kind of man is this" (9 avril 2009) font le tour du monde. Nominée sept fois aux Grammy Awards, elle a l’immense privilège de le remporter en 1984. Sa dernière prestation sur scène remonte au 7 mai dernier après avoir reçu son 29ème Blues Music Award. Malgré son âge, la chanteuse débordait encore d’énergie sur scène. C’est donc avec regret et tristesse que le blues a perdu hier « sa reine ».

En ce moment sur Jazz Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios