Choisissez votre univers : Tous Classic Jazz Ladies & Crooners Contemporary Jazz New Orleans Jazz Manouche Latin Jazz Blues & Gospel Black Music

BOBBY DARIN : Sa biographie, ses albums, ses concerts

Mardi 22 Septembre 2009
Accueil » Artistes » BOBBY DARIN
 

Bobby Darin, né Walden Robert Cassotto, le 14 mai 1936 était l’un des plus populaires artistes de big band américain et l’idole de la jeunessse rock’n’roll des années  60. Acteur, chanteur, compositeur, il a touché à plusieurs styles de musique
de la pop, du jazz, de la folk et de la country.
Étudiant brillant, Darin débute une carrière dans une grande salle de New York et il quitte l’université  pour jouer dans des petites boîtes avec un groupe.
En 1956 il change son nom et signe un contrat avec le label Decca. Comme d'autres producteurs, Darin se voit contraint d'enregistrer de la musique sans saveur à la demande des maisons de disque. Il quitte alors Decca et signe chez  Atlantic Records, où il écrit et arrange pour lui-même et d'autres. En 1958, après des albums médiocres sa carrière démarre avec la sortie de sa seule chanson rock : "Splish Splash". Elle devient immédiatement un succès et influence nombre de rockeurs à venir.
En 1959, il enregistre "Dream Lover", une ballade qui engendre des revenus tels qu’ils lui permettent d'exiger davantage de contrôle créatif et de laisser mûrir toute la diversité de son talent. L'album suivant, "Mack the Knife", qui inclut une interprétation jazz-pop légère de l'Opéra de quatre sous de Kurt Weill bondit en tête des ventes et reçoit un Grammy en 1960. Son innovation lui vaut aussi le Grammy du meilleur nouvel artiste.
Afin de ne pas perdre de temps, Darin s'intéresse aux bandes orginales de films et se met à l’écriture de génériques de nombreux films et devient même acteur dans quelques un.
Au début des années 1970, il continue de jouer et d'enregistrer, notamment avec Motown Records. En 1971, il subit sa première opération cardiaque destinée à corriger certains dysfonctionnements datant de son enfance. En 1972, il semble suffisamment remis pour conduire son propre programme de variétés sur NBC. Celui-ci dura deux ans, mais les problèmes de santé le contraignent à arrêter.
Le 20 décembre 1973, alors qu'il subit une nouvelle opération cardiaque Darin meurt. Conformément à sa volonté, son corps est donné à la science pour la recherche médicale à l'UCLA.
En 1990, son compère de l'époque de gloire, Paul Anka, inaugure sa présence au Panthéon du Rock. En 1999 il est élu au Panthéon des auteurs.
 

 


0 commentaire - Laisser un commentaire

Pas encore de commentaire, soyez le premier.

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)