PATRICIA BARBER

PATRICIA BARBER

Patricia Barber est née en 1956 à Lisle, une ville de l’Illinois aux États-Unis.

 

Cette pianiste et chanteuse de Jazz plonge dès le plus jeune âge dans le milieu de la musique grâce à ses parents, musiciens professionnels. Elle est la fille de Floyd «Shim» Barber, un saxophoniste qui a notamment joué avec Glenn Miller.
 

Elle possède un répertoire panaché qui alterne reprises de grands classiques de Pop-Blues américains, et compositions personnelles.
 

Artiste aux multiples talents, Patricia Barber écrit, chante, compose, arrange et pianote. « Split », son premier album en 1989, est le premier d’une longue série.


Elle enregistre plusieurs cd en groupe avec Michael Arnopol (bassiste) et Neil Alger (guitariste) ; et aussi quelques albums solo.
 

Sorti en 2002, « Verse » est salué par la critique. La fondation américaine « John Simon Guggenheim Memorial Foundation » lui attribue, en 2003, la bourse « Guggenheim Fellowship », un prix qui encourage l’innovation et la création.
 

Elle travaille, par la suite, sur un nouveau projet, sorti en 2006 : « Mythologies ». Cet album est inspiré par « Les Métamorphoses » d’Ovide, long poème épique en latin.
 

En 2008, l'artiste rend hommage à Cole Porter avec "The Cole Porter Mix" sorti en 2008, où elle inclut trois nouvelles compositions.
 

Le magazine Jazz Times écrit d'ailleurs à son propos qu’elle est l’une des plus intéressantes compositrices, chanteuse et pianiste de la scène Jazz américaine.
 

En 2013, Patricia Barber revient sur le devant de la scène avec un nouvel opus intitulé "Smash".
 

 


DISCOGRAPHIE


1992      A Distortion of Love     
1994      Café Blue
1997      Split
1998      Modern Cool
1999      Companion
2000      Nightclub
2002      Verse
2004      Live: A Fortnight in France
2004      A Fortnight in France     Blue Note                         
2006      Mythologies
2008      The Cole Porter Mix
2013      Smash


 
 


Articles associés

En ce moment sur Jazz Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios