Quand le cinéma rencontre le jazz...

Quand le cinéma rencontre le jazz...

Bird, Le Chanteur de jazz,Kansas City..

Découvrez 5 films de Jazz, Soul & Blues à voir avant de mourir ! 

1- Bird
 de Clint Eastwood
Fan de jazz, Eastwood a utilisé le jazz dès son premier film Play Misty for Me en 1971. Dans Bird, Clint Eastwood évoque la légende du fameux jazzman Charlie Parker, dit Bird, extraordinaire saxophoniste et créateur du be-bop prématurément disparu en 1955, à l’âge de 35 ans. Dans le rôle-titre, l’impressionnant Forest Whitaker a logiquement remporté le Prix d’interprétation masculine du festival de Cannes 1988.

 


2 - Le chanteur de Jazz de Alan Crosland
Comme son nom l’indique, le film raconte l’histoire de Jack Robin, un chanteur de jazz. Rabinowitz, chantre d'une synagogue, souhaite que son fils Jakie lui succede. Mais celui-ci prefere le jazz. Chasse par son pere, il devient chanteur de jazz dans un night-club et se fait appeler Jack Robin. Il est remarqué par l’actrice Mary Dale, qui se propose de l'aider à faire carrière.

Ce film est le premier film parlant de l’histoire, pour la première fois, les dialogues sont synchronisés avec l‘image.Le tout grâce aux frères Warner, qui ont mis au point le vitaphone, un système qui permet de synchroniser la bobine de film avec un disque. Une innovation qui va révolutionner l’industrie du cinéma, et marquera la fin du cinéma muet.

3 - Kansas City de Robert Altman
En 1934, Kansas City est une ville prospère et animée qui a échappé aux effets de la Dépression et vibre au rythme ininterrompu de la musique de jazz. Un climat de violence règne à la veille des élections que le redoutable “Boss”, Tom Pendergast, s’est promis de remporter par tous les moyens. La jeune télégraphiste Blondie O’Hara échafaude un plan désespéré. En kidnappant Carolyn Stilton, l’épouse d’un conseiller du président Roosevelt, Blondie espère obtenir la libération de son mari, Johnny O’Hara, petit malfrat tombé aux mains du légendaire truand Seldom Seen. Dans un contexte de violence morale, une complicité inattendue naît entre les deux femmes…

 



4 - Chico & Rita de Fernando Trueba, Javier Mariscal, Tono Errando
Chico, jeune pianiste de génie, rêve de se faire une place parmi les grands du jazz. Rita, à la voix sans pareille, fascine tous ceux qui l'entendent et la voient. Au rythme du Cubop, le be-bop sauce Cuba, l'inévitable idylle se noue. Et se complique tandis que leurs carrières s'envolent et que les malices du destin les égarent sur les sentiers de la gloire. De leur île à Manhattan, de Las Vegas à Paris et Hollywood, ils se connaîtront, se reconnaîtront, se perdront de vue, se retrouveront dans un tourbillon d'afro-jazz, la bande-son de ce boléro amoureux couvrant un demi-siècle de chagrins, de luttes et de triomphes... Sous ses airs dansants, lumineux et sexy, Chico & Rita, le roman graphique de Mariscal et Trueba, fidèle écho de leur film animé qui connaît le succès dans le monde entier, aborde des thèmes graves, l'âpreté de la réussite, l'aveuglement des sentiments, les conflits de race, de classe, politiques...

 


5 - La Féerie du jazz de John Murray Anderson
Evocation à travers des séquences musicales magiques de l’im­portance du Jazz dans la musique américaine des années 30. Entre spectacle de music-hall, animation et comédie musicale classique, la Féerie du Jazz emporte tout sur son passage…

 

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Jazz Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios