Les Victoires du Jazz 2016 sont...

Les Victoires du Jazz 2016 sont...
94x50_870x489_victoiresdujazz20162.png

Retour sur le palmarès de la soirée.

Les Victoires du Jazz ont eu lieu le 13 juillet dernier à Juan-les-Pins à Antibes, à la veille de l'ouverture du festival Jazz à Juan. Retour sur le palmarès de la soirée.

Cinq ans après avoir été élue « Révélation instrumentale », la batteuse Anne Paceo, est cette année sacrée « Artiste de l’année » . Son album "Circles",  lui a permis d’écrire et d’enregistrer différemment,  avec un travail de production inhérents à l'électro et à la pop, et la participation de musiciens talentueux dont la chanteuse Leïla Martial.


La Révélation de l’année à qui on souhaite le même parcours qu’Anne Paceo, est le pianiste Laurent Coulondre. Une distinction décernée sans doute autant pour son album « Schizophrenia » que pour la fougue qu’il déploie sur scène.

L’album de l’année est l’opus onirique et expérimental : Mechanics, du saxophoniste Sylvain Rifflet, sorti en l’automne 2015.

Le chanteur, guitariste et claviériste de 51 ans, Lucky Peterson a quant à lui, remporté une Victoire d'honneur.  Il a ouvert la soirée en reprenant Purple Rain, un hommage à Prince, disparu en avril dernier.

Un hommage a aussi été rendu à Serge Gainsbourg, la chanteuse américaine Stacey Kent et le pianiste André Manoukian ont interprété "Ces petits riens" dans un duo piano-voix.

 

Le palmarès 2016

Artiste de l'année : Anne Paceo
Révélation de l'année : Laurent Coulondre
Album de l'année : "Mechanics" de Sylvain Rifflet 
Victoire d'honneur : Lucky Peterson