Jouer du jazz : une forte influence sur le cerveau

Jouer du jazz : une forte influence sur le cerveau
94x50_jazz8.jpg

Les musiciens et pratiquants du jazz ne seront pas déçus. La maîtrise de ce style musical aurait une influence certaine sur le cerveau.

L’improvisation, le rythme à contre-temps, l’accord parfait entre les cuivres, les cordes, et le chant.. le jazz est un style musical particulier qui dispose de nombreuses caractéristiques complexes. Quand nous observons les musiciens jouer ensemble, nous pouvons comparer cela à une conversation, où chacun apporte son point de vue, sa note personnelle.

L’Université de John Hopkins (USA) a travaillé longuement sur le sujet, afin de comprendre ce qui pouvait bien se passer dans la tête des jazzmans.

Grâce à l’étude scientifique produite avec l’aide d’une IRMf, pendant l’improvisation des musiciens, les scientifiques expliquent que les régions du cerveau qui gèrent le langage sont extrêmement actives chez les musiciens. En clair, pratiquer de la musique jazz signifie que l’individu a des capacités plus développées en terme de communication. Ainsi, le jazz serait une forme de langage exprimé par le musicien. Un groupe qui improvise est alors en situation de « conversation » à travers leurs instruments. La forte capacité d’improvisation se traduit donc par le fait qu’un jazzman s’adapte parfaitement aux autres musiciens pour compléter une musique.

Le jazz permet alors d’abord de déborder de créativité et de communiquer à travers la musique. Charlie Parker & Coleman Hawkins le prouvent dans cette fabuleuse improvisation en 1950 : 

 



2 commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Jazz Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios