Vincent Peirani et Michael Wollny en duo sur un nouvel album !

Vincent Peirani et Michael Wollny en duo sur un nouvel album !
94x50_x6s.jpg

Le duo sort « Tandem », mêlant standards et compositions

Trois ans après le magnifique « Thrill Box », enregistré en trio avec Michel Benita à la contrebasse, Vincent Peirani et Michael Wollny se retrouvent en tête-à-tête pour redonner vie aux musiques populaires mais aussi pour créer de nouvelles compositions à quatre mains.

Considéré comme le chef de file de la jeune scène allemande de jazz, le pianiste Michael Wollny a été encensé en solo, en duo (avec Heinz Sauer ou Joachim Kühn) et, bien sûr, en trio. Virtuose romantique et lyrique, maître dans l'art de l'improvisation, Michael Wollny est déjà comparé par la presse aux plus grands.

Étoile montante du jazz européen, Vincent Peirani a été couronné aux Victoires du Jazz deux années consécutives : en 2014 en tant que révélation de l'année, puis en 2015 en tant qu'artiste de l'année. Il remporte également le prix Django Reinhardt décerné par L'Académie du jazz ainsi que plusieurs ECHO Jazz en Allemagne. Au fil des années et de ses nombreuses collaborations (Youn Sun Nah, Richard Bona, Michel Portal, Daniel Humair, Sanseverino, François Salque, Stromae, etc...), sa polyvalence et sa maîtrise des différents langages musicaux l'ont imposé comme l'un des musiciens, interprètes, improvisateurs et compositeurs les plus accomplis et les plus novateurs.

Dans « Tandem », Wollny et Peirani se retrouvent enfin pour un projet musical commun et exploitent avec virtuosité l’éventail de sonorités de leurs instruments. « Quand Vincent joue, j’entends moins un accordéon, mais plutôt un orchestre aux mille possibilités», constate Wollny. Peirani lui apprécie surtout la grande liberté dans ce duo et affirme : « Michael peut écrire un texto et jouer du piano en même temps. Avec lui, rien n’est impossible. Peut-être n’y a-t-il aucune limite chez lui ! » Pour les répétitions à « Schloss Elmau », chacun avait apporté une longue liste de morceaux préférés ou d’idées pour sélectionner les meilleurs. « Nous ne voulions pas faire un album-concept, mais rester beaucoup plus globaux, car nous aimons, écoutons et jouons tous les deux tous les genres de musique, d’où certains morceaux minutieusement élaborés et arrangés et d’autres, très ‘libres’, laissant la porte ouverte à l’inspiration du moment », explique Wollny. La palette de styles est de fait très vaste, du mystérieux et palpitant classique « Hunter » de Björk à l’hymnique « Fourth of July » de Sufjan Stevens, jeune auteur-compositeur vénéré par Wollny, et à la chanson up-tempo « Vignette » de Gary Peacock, peut-être le seul morceau de jazz « classique » de l’album.

 

« Tandem » sera disponible à partir du 23 septembre dans les lieux de ventes habituels

Concerts :

3/11 : Tourcoing Jazz Club

4/11 : Jazz au fil de l’Oise (Montmorency)

6/11 : New Morning, Paris

8/11 : Cenon, Rocher de Palmer

 

 


En ce moment sur Jazz Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios